The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par ineedadoctor59 le Lun 23 Fév - 20:17

Coucou ! Les Chroniques Cubiques arrivent sur le forum, avec une première aventure intitulée en français : La Grande Aventure de la Patate Perdue, vous comprendrez donc que j'ai mis le titre en anglais, parce que ça fait vachement plus classe. Ce premier post est consacré aux personnes qui seront dans la fanfic qui arrivera dans les prochains jours.

Nous retrouverons ainsi dans cette fanfic, qui sera probablement une trilogie, je verrai bien :

- Rhumer : Le fondateur "officiel" de Whollage. Il sert un peu de décoration, on le ressort pour les grandes fêtes, histoire de faire semblant qu'il a un rôle important. Il vit 99% de son temps ligoté dans la cave du manoir qui sert de mairie au village. Il n'a pas spécialement envie de faire partie de l'aventure, mais puisqu'il a été traîné de force...

- Lolocreep : Elle se considère comme la reine et la dominatrice incontestée et incontestable de Whollage, avec Rhumer. Enfin... Quand elle se décide à le sortir de sa cave. Toutes les grandes décisions de la ville passent par elle, que ce soit des plantations, des constructions ou même l'autorisation de quitter les toilettes. Elle aime les choses en son honneur, et compte également beaucoup sur le soutien de sa communauté. Elle déteste les kikoos et les éliminent elle-même à la hâche. C'est elle qui est à l'origine de l'aventure, bien que, officiellement, ce soit Rhumer qui aurait du le faire.

- Boss : Bras droit de Lolocreep, il est accroc au sexe et au jus de pastèques. Il est un peu boulet sur les bords, mais on lui pardonne. Il est censé travailler, mais est plus du genre inspecteur des travaux finis. Il se considère comme un professeur de l'école de la vie, et se plaît à travailler avec les jeunes recrues. Il a quelques tendances schizophréniques, mais il a un grand coeur, donc on est gentils avec lui.

- Celeste : Elle, c'est un peu l'architecte de Whollage. Elle est censée travailler avec Boss, mais il faut dire ce qu'il en est, elle fait tout le travail, de la décoration à la paperasse. Trop timide pour s'affirmer en leader, elle n'hésite cependant pas à remettre Boss à sa place ou à mettre un peu de drogue dans son jus de pastèques, pour le faire taire.

- Southern : Le disciple actuel de Boss. Il est en apprentissage et suit son "Maître" dans tous ses choix, peu importe le thème ou la façon de faire. Bien qu'il se permette parfois quelques réflexions qui ne sont pas au goût de tout le monde.

- Romana : Le coeur pur de l'aventure. Elle fait passer tout le monde avant elle, s'inquiète toujours de tout et ne comprends pas toujours les blagues sexuelles de Boss. Mais elle fait partie du paysage, et on protège son innocence.

- Ineed" (alias moi.) : A la base, elle est bouchère. Mais il faut se l'avoue, découper des animaux avec autant de joie n'est pas vraiment humain. Elle s'est lancée de son plein gré dans l'aventure, dans l'unique but de trouver des gens à charcuter. Le Mexicain lui a pris une partie de son travail, et elle compte bien se venger pour ça.


Disclaimer : Tous les joueurs appartiennent à eux-mêmes. Doctor Who appartient à Steven Moffat et à la BBC. Je ne touche pas d'argent pour mes écrits.

Résumé : Un matin normal sur une planète cubique. Des ouvriers au travail, un contre-maître un peu farfelu et une mystérieuse histoire de patates qui disparaissent. Du suspens, de l'amoûr, et beaucoup, beaucoup de psychopathes, bienvenue sur DWCraft !


Dernière édition par ineedadoctor59 le Lun 23 Fév - 23:28, édité 1 fois
avatar
ineedadoctor59
Terrien
Terrien

Messages : 33
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par ineedadoctor59 le Lun 23 Fév - 23:15

Et on est partis ! Je met la description des personnages dans le premier post !

THE GREAT ADVENTURE OF THE LOST POTATO

Chapitre 1 : Un mexicain effrayant

Il était une fois un grand monde cubique. Il était grand, c’était un monde, et il était cubique. Dans ce monde vivait une petite communauté, composée d’une petite vingtaine d’habitants. C’était une petite ville, au milieu de nulle part, tout de cubes bâtie, fruit d’un long acharnement. Tout le monde se connaissait et vivait plus ou moins paisiblement. Oui, plus ou moins, si l’on écarte les attaques de squelettes, zombies et autres choses étranges que l’on n’a pas l’habitude de voir dans notre monde à nous. Dans ce petit village, joliment appelé Whollage par ses fondateurs, on trouvait à peu près de tout. Aussi bien des habitations, qu’une piscine, des élevages et même une bibliothèque.

A la tête de cette population, deux personnes. Elles avaient été incapables de choisir qui serait maire, elles avaient donc décidé de « gouverner » à deux. Enfin… A deux… Le grand mâle, Rhumer, attaché à la cave par la démoniaque Lolocreep était officiellement le grand manitou. Mais comme, vous pouvez le constater, les ficelles sont tenues par la demoiselle, qui domine tout d’une poignée de fer. Les deux vivaient dans un grand manoir, en centre-ville, le seul réellement à l’abri des nombreuses attaques nocturnes. Oh, ils avaient des larbins bien sûr. Parce qu’une communauté ne se tient pas toute seule. Ainsi, deux personnes se dégagèrent du lot. L’un d’entre eux, ayant pris le nom de Boss, mais ayant des tendances schizophréniques au point de se prendre pour Rassilon s’occupait de toute la paperasse, plus ou moins avec la pression de perdre son poste. La seconde, Céleste, s’occupait des constructions, que son bras droit, par flemme (ou juste parce que occupé avec un ou deux autres habitants) ne faisaient absolument pas. Ce trio de choc, oui, trio, puisque Rhumer remonte rarement à la surface, ou est assommé immédiatement dès qu’il le fait, dominait le domaine de Whollage avec plus ou moins de tact et des outils appropriés.

Le reste de la communauté, appelés « esclaves » par Lolocreep, avec la mention « sexuels » pour Boss, vivait paisiblement dans le bas de l’échelle sociale, motivés par l’espoir idiot de survivre un jour de plus et de s’attirer les charmes des hauts-gradés pour améliorer leur propre condition. Ils avaient tous des tâches diverses et variées, de l’élevage au terraforming, en passant par le nettoyage des ruelles et le nourrissage de Rhumer. Certaines personnalités étaient appréciées des gradés, d’autres moins. Certains tentaient de survivre en volant directement dans les coffres de la banque, d’autres se contentaient de mendier à la fenêtre des Fondateurs quelque petits pains pour subvenir à leurs besoins. Ils étaient tous différents, du paisible petit paysan qui vit sa vie, à la bouchère découpant les morceaux de viandes avec un rire psychopathe qui résonnait jusqu’au bout de la rue. Personne ne se doutait alors que quelque chose allait changer ce quotidien beaucoup trop paisible pour de bon, et allait renverser les lois même du possible.

C’était un matin ordinaire qui venait de se lever sur Whollage. La diabolique Lolocreep, qui avait soigneusement brossé ses tentacules de manière à paraître plus imposante avait convoqué tous ses habitants pour lui construire un énième château. En rasant pour cela quatre maisons d’habitants et une plantation géante, afin de faire un magnifique jardin avec une statue à son effigie. En soufflant et d’un pas traînant, les paysans se mirent au travail, certains coupant du bois, d’autres minant, les autres essayant de rendre le terrain le plus plat possible. Personne ne se rendit compte de l’arrivée de ce mexicain. Il ne bougeait pas, le visage tourné vers le sol. Boss, nommé contremaître dans cette mission laborieuse, le remarqua rapidement, alors que ce dernier ne bougeait toujours pas.

« Eh ! Toi là ! Bouge ton cul, on a du travail. »

L’inconnu ne répond pas, toujours perdu dans la contemplation du sol. Boss s’approche de lui, et commence à lui tourner autour, perplexe. Il n’avait pas l’habitude que quelque chose ou quelqu’un lui résiste. En particulier un mexicain.

« Hum… Toi parler français ? »

Il le secoue légèrement. Soudain, l’inconnu disparaît. Comme ça, d’un coup. Boss reste un moment à fixer l’endroit où il vient de disparaître, perplexe. Allez savoir pourquoi il n’a rien dit aux autres. La peur d’être pris pour un imbécile sûrement. Ou bien il misait simplement sur les sept verres de jus de pastèques qu’il venait de boire, auxquels il était persuadé que Céleste avait mélangé un peu de « canne à sucre ». Vous me direz, pourquoi est-ce qu’il les a bus alors ? Et bien, allez savoir, nous ne sommes pas dans sa tête après tout. La journée se déroula sans autres accidents majeurs. Boss eut même le temps de rendre visite à Southern, son « disciple actuel », à qui il apprenait soi-disant à attraper des vaches à la corde. Personne n’était idiot, et tous savait très bien que le fait qu’ils marchaient tous deux comme des canards les jours suivants n’étaient en rien la faute de la vache. Passons.

Alors que la nuit était déjà bien entamée, dans le manoir principal, Lolocreep dinait avec Rhumer. Enfin… Si donner une bouillie à la carotte à Rhumer, ligoté comme un saucisson, est bien considéré comme un diner. Les deux entendirent bien un bruit à l’étage, mais aucun des deux ne bougea, en compétition, pour savoir lequel des deux tiendrait debout le plus longtemps. Ils auraient dû aller y jeter un œil pourtant, ils en avaient conscience. Surtout après que les voisins témoignèrent d’avoir vu un mexicain, à la fenêtre, les yeux rivés au sol, pendant quelques minutes. Ce mexicain réapparut plusieurs fois cette nuit-là, certains affirmèrent même l’avoir vu en train de copuler avec un mouton dans le champ du voisin. Certaines de ces « visions » étaient des rumeurs, d’autres véridiques, mais, étonnement, le jour fut accueilli avec un soulagement extrême.

Jusqu’à ce qu’ils découvrent l’horreur. Les plantations, leur gagne-pain, et potentiellement leur seul moyen de survivre, dévastées, les enclos vides, ou alors remplis de cadavres. Plus rien de potable ni d’utilisable, l’eau transformée en obsidienne. Tous firent rapidement le rapprochement avec le mexicain. Lolocreep hurla presque immédiatement au Kikoo, alors que les idées les plus farfelues naissaient dans la tête des habitants. Le mexicain se transforma en montre à deux têtes, quatre bras, qui crachait des arcs en ciel et tirait des rayons lasers avec ses yeux. Il se révéla bien vite qu’aucune de ces hypothèses n’était véridique. Lolocreep organisa donc, pour la première fois, une équipe de choc.

Deux missions principales en découlèrent. La première était de retrouver le mexicain, et de lui faire payer. La deuxième consistait à trouver le quartier de Mojang, dans cet immense monde cubique, pour vérifier que tout allait bien. Une équipe se constitua rapidement, composée de volontaires : Lolocreep, Rhumer (de force, vous vous doutez bien), Boss, Céleste, Southern (très excité à l’idée de passer quelques jours avec Boss), Romana, une vaillante au cœur pur, enfin, c’est ce qu’on dit, et Ineedadoctor, la bouchère un peu psychopathe qui insistait à tout prix pour venir. La petite équipe réunit quelques munitions, des épées en fer, firent du cuir des vaches mortes une armure, et, d’un pas vaillant et le cœur lourd, franchirent pour la première fois de leur vie les frontières de Whollage, en route vers la plus grande aventure de leur vie.
avatar
ineedadoctor59
Terrien
Terrien

Messages : 33
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Lolocreep le Lun 23 Fév - 23:35

J'adore pour le moment !!! XD

_________________
avatar
Lolocreep
Admin
Admin

Messages : 189
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 28
Localisation : La Ood-sphére

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Sir_Rassilon le Mar 24 Fév - 8:36

Oh mon dieu c'est fantastique vivement la suite ! Very Happy (Ps j'adore mon perso XD).

_________________
avatar
Sir_Rassilon
Modérateur
Modérateur

Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 16
Localisation : Gallifrey

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Southern9619 le Mar 24 Fév - 11:10

C'est génial vivement la suite Wink
avatar
Southern9619
Terrien
Terrien

Messages : 43
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 21
Localisation : Liège, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Céleste le Mar 24 Fév - 11:28

oh my god, trop tordant XD

_________________
avatar
Céleste
Modérateur
Modérateur

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 25
Localisation : derrière toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par ineedadoctor59 le Mar 24 Fév - 16:19

Merci tout le monde :3 Voilà la suite.


Chapitre 2 : Nuit mouvementée.

« C’est encore loiiiin ? » chouina Boss, pour la énième fois. Le groupe marchait depuis presque six heures, le soleil commençait à se coucher sur la planète cubique. La moitié du groupe traînait de la patte, l’autre discutait de tout et de rien. Rhumer avait même renoncé à marcher, se laissant traîner par Southern et Romana au sol. Il avait un peu mal aux fesses, mais au moins, il n’avait aucun effort à faire. Lolocreep était en tête de file, tentant de s’orienter entre les grands biomes qui s’étendaient à perte de vue. Ils étaient au beau milieu d’une prairie, à la recherche d’un endroit pour passer la nuit.

Lolo fit stopper le groupe près d’un fleuve. Céleste s’occupa de sécuriser la zone avec des barrières et des lanternes, alors que les autres creusaient un trou dans le sol pour que ça soit un peu plus confortable. Seule la chef avait le droit à une tente. Soi-disant parce qu’elles étaient trop lourdes pour être transportées les autres. Southern, Romana et Rhumer arrivèrent les derniers, les deux paysans lâchèrent le maire sur le sol, dans un boom significatif et se jetèrent sur la nourriture, qu’Ineed était en train de cuire sur de grands pics en fers.

« On est où ? demanda finalement Ineed, en cherchant à se repérer avec les étoiles.
- Je ne dirais pas trop loin de Blackgate, répondit Lolo. On s’arrêtera là bas la nuit prochaine.
- Si on survit, ne put s’empêcher de dire Ineed, un sourire sadique aux lèvres, qui effraya un peu Romana. »

Une flèche vola au dessus de leur tête. Nos « vaillants » héros s’aplatirent sur le sol pour l’éviter. Un squelette était à quelques pas de là, à cheval sur une araignée, essayant de les toucher. Rhumer s’en prit une dans les fesses, sans grand mal. Ineed bondit au dessus de la barrière et lui régla son compte, le découpant en deux au niveau de la colonne vertébrale. Ne restait plus que l’araignée, qui cracha comme un chaton en colère lorsque la pointe de l’épée en fer de la bouchère vient se planter dans sa tête. Elle fit un signe de victoire au reste du groupe, puis retourna derrière les barricades.

Après une bonne heure à festoyer, nos héros étaient réunis en cercle, autour du feu, sauf Rhumer, que Lolo avait attaché à une des barrières « au cas où des zombies les attaqueraient. » Southern et Romana dormaient déjà, les autres papotaient gaiement, de tout et n’importe quoi.

« Vous savez comment on appelle une bagarre de canards ? lâcha soudain Boss.
- Non, dit Lolo, sentant déjà la blague foireuse arriver.
- Un confit de canards ! »

Et il éclata d’un rire très étrange, face aux visages désespérés des autres membres du groupe. Ineed eut soudain une idée.

« Eh, vous voulez une histoire qui fout la trouille ?
- Au point où on en est, lâcha Céleste en soupirant, en regardant Boss toujours en train de se rouler à terre à cause de sa blague derrière eux.
- Okay. Il était une fois, deux mineurs. Ils allaient miner, comme tous les jours de leur vie. Le premier s’appelait Notch, et le second, son frère, Herobrine. Ce jour là, il y eut un coup de grisou dans la mine. Notch réussit à survivre, mais son petit frère y resta. Depuis, des mineurs disparaissent tous les jours, et les rares survivants affirment avoir vu un Mexicain, avec des yeux blancs, les observant au coin d’une intersection.
- Foutaises ! s’exclama Boss. Tout le monde sait qu’Herobrine n’existe pas. On l’aurait déjà vu, avec notre ville de tarés.
- Je n’ai pas dit qu’il existait, rectifia Ineed. C’est une légende que Notch a inventé pour faire peur aux petits noobs. C’est assez drôle quand on y pense.
- Bon. Sur ce, tout le monde au lit, railla Lolo. On a une longue journée de route demain. On part à l’aube. »

Elle se leva et gagna sa tente, non sans un coup de pied malheureux dans la jambe de Rhumer qui se réveilla en sursaut. Ineed resta un moment à fixer le feu, pensant à ce Mexicain étrange qui avait tué son troupeau. Juste une légende voyons. Herobrine ne peut exister, un esprit du mal aussi pur ne peut exister. Elle éteignit le feu et s’enfonça dans son trou. Le groupe ne dormait que depuis quelques minutes quand les premiers grognements se firent entendre. Boss bondit sur ses pieds immédiatement, suivi de Ineed et Southern.

« Tu les vois ? chuchota Southern, face à Boss en équilibre sur un rocher, cherchant l’origine du son.
- Oui, finit-il par dire. Un groupe de six ou sept, ils arrivent vers nous. Il y en a un avec une armure en or.
- Ils sont pas nombreux, dit Ineed, on va pouvoir s’en charger. »

Les premiers zombies arrivèrent, claquant des mâchoires pour croquer les cerveaux de nos survivants. Boss s’occupa des deux premiers. Ineed avait déjà sauté au dessus de la barrière pour abattre les deux suivants, avec Southern, qui les gardait en respect avec des troncs d’arbre qu’il posait aléatoirement. D’autres grognements se firent entendre, venant de l’est.

« Merde, grogna Boss. Dix autres là-bas.
- Et cinq de plus au Nord, dit Ineed, en retirant son épée du crâne d’un des zombies. Qu’est-ce qu’on fait ?
- On fuit. C’est la meilleure chose à faire. Southern, réveille les autres. »

En quinze minutes, tout le monde était réveillé. Ils détalèrent tous devant l’invasion de zombies qui arrivait, de plus en plus nombreux à chaque vague. En haut d’une montagne de dirt, un Mexicain, les yeux cloués au sol, continuait sans relax de faire spawner des monstres, un sourire sadique au coin des lèvres.
avatar
ineedadoctor59
Terrien
Terrien

Messages : 33
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par ineedadoctor59 le Jeu 26 Fév - 18:56

Chapitre 3 : Soirée en prison

Le groupe continua tout droit pendant bien deux heures. Ils avaient dû faire demi-tour pour récupérer Rhumer, qui était à deux doigt de se faire croquer le cerveau. Mais du coup il était libre, les liens ayant été tranchés nets par Boss, ce qui ne plaisait pas forcément à Lolo qui le surveillait d'un sale oeil à l'arrière. Southern avait trouvé un âne, au milieu du désert, ils avaien tous mis leurs sacs dessus, et maintenant, Romana était chargée de faire avancer la tête de bourrique. Depuis qu'ils étaient partis, ils n'avaient vu absolument aucun signe d'une quelconque civilisation, même pas un village PNJ, avec les paysans les harcelant pour qu'ils achètent un morceau de bois pour soixante-quatre émeraudes. Que voulez vous, c'est la crise partout.

Nos valeureux héros, fatigués, gagnèrent la prison de Blackgate alors que le soleil commençait à descendre. Après un moment d'effort intense pour faire rentrer l'âne, le groupe s'était dispersé pour visiter un peu les lieux et chercher potentiellement de quoi manger. Lolo poussa Rhumer dans une cellule et l'enferma, pour la nuit, histoire d'avoir la paix. Boss et Southern s'étaient eux-aussi enfermés dans une cellule, tout le monde préféra ignorer le pourquoi ils avaient fait ça. Romana et Céleste parlaient avec l'âne, et Ineed était en train de sympathiser avec le terrible Ruano de Bergerac, le seul criminel enfermé dans la prison. Il était couvert de tatouages, il lui manquait un oeil, mais la bouchère était totalement absorbée par ses exploits de massacres à l'acide et à la tronçonneuse.

Pendant ce temps, Lolo faisait les comptes, surtout en ce qui concernait les vivres. Il n'en restait plus assez pour tout le monde. Elle allait devoir (encore) priver Rhumer de nourriture. Soudain, elle vit une ombre, derrière la porte principale de la prison. Elle décida d'aller voir, qui sait, peut-être un de ses adorateurs. Sauf que voilà, quand elle ouvrit la porte, il n'y avait personne. Elle resta un moment perplexe, quand un bruit se fit entendre derrière elle. Elle se retourna doucement, pour faire face à ce qu'elle craignait. Un mexicain, la tête penchée en avant. Elle referma la porte, mais pas à clé, au cas où elle devrait fuir, puis elle s'approcha.

« Eh. Euh... C'est toi qui a fait tout ce bordel dans mon village ? »

Pas de réponse, bien évidemment.

« Ecoute mec, je t'en veux pas, mais j'aimerai juste comprendre. T'es qui déjà ? Tu dois bien avoir un nom pas vrai ? »

Toujours pas de réponse, le mexicain ne bouge pas d'un poil. Du coup, elle prend le risque, et de sa petite main carrée, elle effleure la chose qui terrifie son village. L'effet est immédiat, il disparaît. D'un coup, pouf, plus là. Elle reste un instant immobile, avant de tourner sa main. Une tâche noire est apparue en son centre. Elle fronce ses sourcils inexistants. Ca ne lui faisait pas mal, elle se demandait juste ce que cela signifiait. C'était parce qu'elle avait touché le Mexicain ? Elle allait finir comme les pirates de The Black Spot ? Elle était censée faire quoi au juste ? Un zombie tapa à la porte, la sortant de sa rêverie. Okay.

Puis il y eut comme un flash. Elle cligna un moment des yeux, puis regagna la chambre. Elle venait de tout oublier.

**********

Southern était coincé sous Boss. Il était trop lourd, il ne pouvait pas bouger. Mais bien sûr, il n'osait rien dire de peur de descendre dans son estime. Il avait mal aussi. Aux fesses surtout. Pourquoi c'était toujours lui en dessous ? Il ne comprenait même pas comment il était arrivé là. Probablement le jus de pastèques que lui avait offert son « Maître » quelques minutes auparavant.

« Dernière chance, murmura Boss. Pourquoi Hitler aime tant sa moustache ?
- Je... J'en sais rien Boss. Mais ne me fais pas mal, s'il te plaît.
-Parce qu'elle fait fureur ! Ce n'est pas difficile pourtant ! A genou, et tousse très fort. »

Southern allait s'exécuter, quand un bruit retentit dans la chambre. Les deux hommes se retournèrent en même temps. Une pancarte était posée devant la porte, sortie de nulle part. Boss se leva et se dirigea vers elle, perplexe. « Ta blague est nulle. Lol. MDR. » était marqué en gros sur la pancarte.

« Qu'est-ce que... Southern, c'est toi qui a mis ça là ?
Comment veux-tu... Je suis sous toi abruti !
Si c'est pas toi, c'est qui ?
J'en sais... Boss... »

Southern pointait, d'un bras temblant le coin de la pièce. Boss sentit son petit coeur carré faire un bond dans sa poitrine. Le Mexicain. Il continuait de fixer le sol, immobile. Puis d'un coup, il disparut. Une pancarte était apparue à sa place. Boss courut voir ce qui était marqué.

« Derrière-vous, abrutis. » lut Boss à haute voix. Il se retourna, le Mexicain n'était qu'à quelques centimètres de lui. Il recula contre le mur. Southern avait déjà déserté, il l'entendait hurler comme une fillette dans le couloir. En plus il avait complètement oublié son caleçon.

« Hum... Tu marches comment en fait ? T'es comme les Anges Pleureurs, t'avance quand on te regarde pas ? Mec écoute. J'ai un peu peur là. Alors si tu pouvais juste disparaître et aller embêter quelqu'un d'autre, ça m'arrangerait. »

Le Mexicain disparut. Boss haussa un sourcil. Avant de se retourner d'un coup. Deux yeux blancs étaient posés sur le mur. Il recula, et cogna dans quelque chose. Ou plutôt quelqu'un.

« Oh. Merde. »

Il piqua un sprint vers la sortie, puis hurla après Lolo dans le couloir. Une tâche noire venait d'apparaître sur sa main.

Le Mexicain posa une dernière pancarte et disparut. Sur celle-ci était écrite en lettre capitales :

« YOU WILL ALL DIE. »

avatar
ineedadoctor59
Terrien
Terrien

Messages : 33
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Sir_Rassilon le Jeu 26 Fév - 19:05

Vivement la suite j'adore ton histoire Very Happy.

_________________
avatar
Sir_Rassilon
Modérateur
Modérateur

Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 16
Localisation : Gallifrey

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Rhumer le Ven 27 Fév - 18:01

Les fan-fics en principe c’est pas mon truc mais celle-ci est très drôle. (Et je ne dit pas du fait de mon personnage dedans hein)

_________________
<---*clique*
avatar
Rhumer
Admin
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 23/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://rhumer.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par ineedadoctor59 le Ven 27 Fév - 19:30

Merci tous les deux :3

Mon pauvre Rhumer si tu savais ce qui t'attends x) Le prochain chapitre arrive dans la soirée, le tant que je finisse la relecture ^^
avatar
ineedadoctor59
Terrien
Terrien

Messages : 33
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Southern9619 le Ven 27 Fév - 20:50

Je me réjouis je vais enfin peut être savoir si je vais arrêter de courir nu en criant comme un fillettes dans la prison Wink
avatar
Southern9619
Terrien
Terrien

Messages : 43
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 21
Localisation : Liège, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Sir_Rassilon le Sam 28 Fév - 0:42

Alllller on attend toujoureuh XD cette histoire est trop top

_________________
avatar
Sir_Rassilon
Modérateur
Modérateur

Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 16
Localisation : Gallifrey

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par TheWarrior le Sam 28 Fév - 9:11

J'adore cette histoire xD
avatar
TheWarrior
Terrien
Terrien

Messages : 28
Date d'inscription : 08/02/2015
Localisation : Dans mon TARDIS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par ineedadoctor59 le Dim 1 Mar - 18:26

Désolée pour le retard, beaucoup de choses à faire ces derniers jours x-x Bref, voilà le chapitre tant attendu Very Happy

Chapitre 4 : Ce qui se cache dans l'ombre

Ineed était avec un très charmant prisonnier, répondant au doux nom de Jack le Désosseur. Il le méritait bien, ce surnom. Elle l'écoutait, captivée, alors que les récits de décapitation, massacres et génocides s'enchaînaient. Elle n'était pas amoureuse de lui, c'était un criminel et un vrai salopard, elle admirait simplement ses techniques et prenait des notes pour ses propres meurtres. Elle venait d'avoir plein d'idées intéressantes pour tuer les animaux d'une nouvelle manière, il fallait qu'elle teste tout ça en rentrant. Alors que Jack retournait vers sa couchette tranquillement, il se stoppa d'un coup, les yeux écarquillés, fixant quelque chose derrière la bouchère. Ineed se retourna, méfiante, et croisa deux yeux vides, blancs sur un skin de mexicain. Elle serra la main sur la hache à sa ceinture.

« C'est toi l'abruti qui a détruit mon troupeau ? Tu sais combien ça coûte des vaches pareilles ?! »

Il ne bougea pas, continuant de la fixer, ses bras s'agitant légèrement dans le vide. Ineed attrapa sa hâche et la brandit en signe de menace.

« Déguerpis ou je te la plante dans le crâne stupide Mexicain de mes deux ! »

Il disparut. Elle sourit, victorieuse, quand un crac sinistre retentit derrière elle. Elle se retourna juste à temps pour voir le Mexicain briser la nuque de Jack le Désosseur. Le corps du criminel s'effondra sur le sol. Le Mexicain continuait de l'observer, à travers les barreaux, impassible à côté du cadavre.

« Je vois. Je n'ai pas peur de toi, si c'est ce que tu essayes de faire. Viens te battre, lâche. »

Le Mexicain se téléporta juste à côté d'elle. La bouchère lui sauta dessus. Sauf que sa hâche passa au travers de son corps. Littéralement. Elle alla s'encastrer dans le mur à quelques blocs. En revanche, cela sembla attirer l'attention du Mexicain qui, tout en continuant de la regarder, souleva la hache. Elle volait autour de lui. Et d'un coup, elle se rapprocha. Ineed se baissa juste à temps, l'outil étant passé à quelques centimètres de sa tête. La bouchère abandonna le navire, et se rua vers la sortie. Tant pis pour Brise-Crâne.

**********

Rhumer était couché dans sa cellule, fixant le mur face à lui. Il s'ennuyait à mourir. Et il avait faim. Dans le genre beaucoup. Si Lolo pouvait se dépêcher de lui ramener son dîner, ce serait très bien. Il soupira en s'asseyant contre le mur. Après quelques minutes à somnoler, le cliquetis de la serrure le fit sursauter. Il bondit sur ses jambes. Il allait enfin manger. Sauf que la porte ne s'ouvrit pas, comme il l'avait espéré. Elle resta close. Il se dirigea prudemment vers celle-ci et l'ouvrit. Personne dans le couloir. C'était presque trop louche.

« Lolo ? »

Pas de réponse. Ils ne l'avaient pas encore oublié quand même ? Déjà avec les zombies il avait crû qu'il allait y rester, mais là... Il profita de sa liberté pour s'aventurer dans la prison. On ne sait jamais, il pourrait trouver quelque chose pour échapper à l'emprise de Lolo. Pourtant, plus il avançait dans les couloirs, plus il avait l'impression que quelqu'un le suivait. Au point qu'il se mit à trottiner dans les tunnels, histoire de garder un peu d'espace entre lui et son poursuivant. Alors qu'il tournait dans un coin, il tomba sur un homme, étalé au sol. Rhumer s'approcha de lui. Il reconnut immédiatement le Mexicain.

Sauf qu'il ne bougeait pas. Il était mort ? Rhumer s'avança près du corps, et se mit à chercher un pouls, n'importe quoi lui permettant de voir qu'il était en vie. Rien. Il recula. Puis le corps disparut. Rhumer fit un bond en arrière.

« C'est quoi ce bordel ? Okay. C'est plus drôle maintenant. Lolo ? Lolo ?! Vous êtes où tout le monde ? »

Il se retourna et hurla de surprise en croisant le regard blanc du Mexicain. Merde. Il devait quitter cette place. Vite. Il se retourna et prit la poudre d'escampette. A une intersection, le Mexicain réapparut. Il allait faire demi-tour, quand il se retrouva face au regard blanc, à quelques centimètres de son propre visage.

« Je... J'y suis pour rien. Je voulais pas venir en plus. Me fait pas de mal mec, s'il te plaît ! »

Le Mexicain leva la main et toucha son épaule. Rhumer vola quelques mètres plus loin. Une marque noire venait d'apparaître sur sa main.

*********

Céleste et Romana étaient à l'entrée, avec l'âne et le feu. Elles commençaient à trouver l'absence des autres un  peu longue. Ainsi, après quelques minutes supplémentaires, elles décidèrent d'aller retrouver les autres. Elles n'avaient pas peur, qu'on se le disent, elles étaient juste un peu inquiète. Et c'est vrai que cet endroit leur foutait les jetons. Romana était crispée sur son bâton, alors que Céleste fouillait l'endroit. Elles tombèrent d'abord sur Rhumer, roulé en boule dans un coin, en train de trembler comme une feuille. Romana décida de rester avec, histoire de s'assurer que tout allait bien. Céleste continua donc seule, dans les couloirs sombres, à la recherche des autres.

Un bruit bizarre la fit sursauter, provenant d'un placard. Elle se dirigea lentement vers celui-ci, armée de son épée en pierre, prête à frapper au moindre signe suspect. Elle posa ses mains sur les poignées. Un hurlement de peur retentit à ses oreilles. Soulagée, elle ouvrit. Boss et Southern était collés l'un à l'autre, à moitié nu, visiblemet effrayé. Boss se releva, manifestement (très) génê.

« Il est parti ? Demanda t-il.
- Qui ça ?
- Le Mexicain. Il... Je sais pas. Je sais plus.
- Okay mec. Romana est avec Rhumer un peu plus loin. Je récupère Ineed et Lolo et on se casse d'ici. »

Boss aquieça et entraîna Southern vers l'endroit que Céleste pointait. Alors qu'elle tournait à un tournant, elle se cogna à Ineed, qui semblait, pour une fois terrifiée. Elle poursuivit son chemin, sans même un regard pour Céleste. Okay. C'était probablement mauvais signe. Quelques cubes plus loin, dans une cellule, elle finit par retrouver Lolo. Elle tremblait, comme si elle était sur les nerfs. Mais c'est pas ce qui marqua sa collègue. Ce fut le fait qu'elle était accrochée par les jambes aux murs, et la tâche noire qui recouvrait en partie son bras.

Quelque chose lui hurlait que ça ne pouvait pas être bon. Du tout.
avatar
ineedadoctor59
Terrien
Terrien

Messages : 33
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Southern9619 le Dim 1 Mar - 18:36

Merci j'ai eu ma dose Wink continue c'est génial Very Happy vivement la suite ^^
avatar
Southern9619
Terrien
Terrien

Messages : 43
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 21
Localisation : Liège, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Sir_Rassilon le Dim 1 Mar - 18:37

La suiteuh la suiteuh je suis pas rassaisiéé moiiii ! Very Happy

_________________
avatar
Sir_Rassilon
Modérateur
Modérateur

Messages : 50
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 16
Localisation : Gallifrey

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Céleste le Dim 1 Mar - 19:17

roh même pas de blague pourrie :'(

_________________
avatar
Céleste
Modérateur
Modérateur

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 25
Localisation : derrière toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par ineedadoctor59 le Lun 16 Mar - 20:28

Coucou ^^ Je poste la suite ce week end normalement ^^ J'ai eu des gros pépins, qui sont pas encore tout à fait régler, j'ai pas trop eu le temps d'écrire x-x
avatar
ineedadoctor59
Terrien
Terrien

Messages : 33
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Céleste le Lun 16 Mar - 21:55

Coucou Ineed, pas de soucis ! prend ton temps Razz

_________________
avatar
Céleste
Modérateur
Modérateur

Messages : 93
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 25
Localisation : derrière toi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Cubics Chronicles : The Great Adventure of the lost potato [Fanfic Spéciale DWCraft]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum